Strates du temps

La photographe avait réalisé le portfolio des Carnets nº7, en 2015, montrant le Hameau avant le début de sa restauration. Catherine Pégard, Présidente du château de Versailles, lui a demandé de suivre les transformations du lieu durant ces deux dernières années. Une exposition présentera une sélection de ses œuvres au Petit Trianon.

Le Hameau de la Reine – Extérieur I, par Claire Adelfang, 2017. Photographie couleur argentique, 120 × 120 cm. © Claire Adelfang

 

Le sujet de chacune de mes photographies est un fragment du réel, sans artifice, une vérité nue, dont je cherche un hors-temps qui rend chaque image plus abstraite et, par conséquent, ouverte à l’imaginaire de chacun.
En photographiant la Maison de la Reine et le Réchauffoir pendant toute cette période de restauration, j’ai cherché à en déceler, telles des images archéologiques, les soubassements et les fondations tout en préservant leur énigme. J’ai pu capter diverses empreintes comme autant d’histoires différentes liées à cet endroit.
Au moment de la prise de vue, je fixe un moment de « vie », mais dévoile aussi des indices qui laissent deviner le passé du lieu ou suggèrent un avenir. Les cadrages serrés de mes photographies, l’absence de références temporelles rendent ces espaces silencieux et mystérieux, et je découpe l’image en strates pour en souligner autant l’absence que la présence.
Dans son ouvrage Le Temps scellé, le cinéaste Andreï Tarkovski, dont les films ont nourri mon travail photographique, parle du temps et de la mémoire, et cette réflexion semble au plus proche de ce que je recherche : « Le temps et la mémoire se fondent l’un dans l’autre comme les deux faces d’une même médaille. Il n’est pas de mémoire sans temps. Mais la mémoire est une notion si complexe, que même si nous énumérions toutes ses facettes, nous serions encore loin de la réalité. La mémoire est de l’ordre de l’esprit. » 1 C’est cela qui m’intéresse dans les espaces que je photographie, cette modification de la vision, ce passage où le regard change pour capter une autre lecture du lieu, celle qui ne demande qu’à être révélée.

Claire Adelfang, photographe

 

(1) Le Temps scellé, Paris : Cahiers du Cinéma, 2004, collection : Petite bibliothèque des Cahiers du cinéma, p. 67-68.

________________________________________________________________________________________________________

INFORMATIONS PRATIQUES

L’exposition, organisée avec l’aimable soutien de la galerie Thaddaeus Ropac qui avait présenté les premières photographies de Claire Adelfang en 2015, a ouvert le jour de l’inauguration de la Maison de la Reine, début mai, et se prolongera jusqu’au 2 septembre.
Petit Trianon

Auteur

Claire Adelfang

Commentaires