Un menu républicain
pour une table royale

Il y a quelques années, l’Association des résidences royales européennes avait consacré une année d’études partagées aux « tables royales ». Il s’y confirma l’importance, dans toute l’Europe du XVIIIe siècle en particulier, donnée à la table et plus encore l’influence inégalée de la gastronomie française, dans ses mets et aussi dans ses rituels qui nourrissaient la diplomatie culturelle, avant que le mot ne fût employé.

La table apprêtée dans la galerie des Glaces avant l'arrivée des convives. © EPV / Thomas Garnier

La table de soixante-deux mètres dressée au château de Versailles dans la galerie des Glaces pour le dîner offert par le président Emmanuel Macron au roi Charles III d’Angleterre en fut, le 20 septembre dernier, l’écho inédit depuis la dernière réception royale, en ce même lieu, celle du roi de Suède, le 16 juin 1980.
Trois chefs français de renommée mondiale invités à revisiter les plats qui ont fait leur réputation. L’harmonie franco-anglaise célébrée dans le choix des fromages : stichelton et comté. Le champagne préféré de Sir Winston Churchill. Le Mouton Rothschild offert par la famille de Philippine de Rothschild, qui demanda elle-même au futur roi de dessiner l’étiquette de l’année 2004 pour célébrer l’anniversaire de l’entente cordiale.

Les assiettes de porcelaine "aux oiseaux". © EPV / Thomas Garnier

Les assiettes de porcelaine de Sèvres « aux oiseaux », les plus anciennes de l’Élysée. Le rythme parfait du service orchestré par le personnel de l’Élysée… Le moindre détail disait la tradition française, née à Versailles.

Couverture du menu pour le dîner offert au château de Versailles par Emmanuel Macron au roi Charles III, le 20 septembre 2023. © EPV / Thomas Garnier

Mais peu de convives auront remarqué, sans doute, qu’il était clairement dit que Versailles demeurait le décor illustre du pouvoir sans en être le lieu, et ce depuis que le président Chirac cessa d’utiliser le Grand Trianon comme résidence présidentielle. Ce n’est en effet plus une évocation de Versailles qui figurait sur le menu, mais le symbole de la Présidence de la République française.

Catherine Pégard,
Présidente de l’Établissement public du château, du musée et du domaine national de Versailles.

Détail du dîner offert au château de Versailles par Emmanuel Macron au roi Charles III, le 20 septembre 2023. © EPV / Thomas Garnier

MOTS-CLÉS