Le Château polymorphe

Dans l’exposition « Architectures rêvées », la vidéo permet de mieux appréhender les projets destinés au Château qui sont restés, dans l’histoire, au stade de l’esquisse.

© Opixido.

Nombreux sont ceux qui ont tenté de percer le mystère des espaces disparus du château de Versailles. Plus rares sont ceux qui se sont penchés sur le Versailles qui « aurait pu exister », mais qui n’a jamais vu le jour. C’est à cette exploration d’un passé parallèle que cette exposition vous convie.

Grâce à la technologie 3D, il est possible de donner vie aux dessins et esquisses d’architectes, et de rendre plus concrètes ces transformations un jour imaginées du château de Versailles. Quatre architectes, cinq projets et d’importantes modifications de l’allure du Château sont ainsi proposés. Là, le corps central s’efface, remplacé par une imposante élévation ; ici, la place d’Armes disparaît au profit d’une colonnade façon Saint-Pierre de Rome ; là encore, la façade du Château, profondément modifiée, surplombe un imposant escalier remplaçant la cour de Marbre… Le temps d’une vidéo, les plans s’animent, les architectes s’expriment, Versailles prend des formes diverses sous nos yeux. L’occasion de découvrir, parfois avec amusement, ce que la royauté n’a pas voulu retenir.

© Sisso.

L’exposition comporte également une table tactile qui permet à chacun de créer le château de Versailles tel qu’il le voudrait. À partir d’un contenu fixe, liberté est donnée de composer avec divers éléments de l’architecture : colonnes, pavillons, sculptures ou encore coupoles ; d’un seul glissement de doigt, le château de Versailles se transforme au gré de votre imagination. Prenez garde, toutefois, le mauvais goût n’est pas de mise à la cour du Roi…

Nejma Zegaoula