Trianon, le grand bleu

Il y a des tas de raisons de voir les Trianon en bleu. Et Tadzio, choisi pour ce portfolio, ne les connaissait peut-être pas toutes. Savait-il que le premier Trianon, celui de porcelaine, avait ses façades couvertes de faïences bleu et blanc ? Toujours est-il que le photographe a souhaité utiliser une technique très ancienne, aujourd’hui considérée comme un procédé artisanal alternatif. Les cyanotypes sont obtenus par réaction à la lumière de sels de fer qui virent à un bleu cyan tout à fait singulier. Une couleur froide qui sied aux lieux investis pour l’exposition d’art contemporain organisée au Château de Versailles : des lieux de fraîcheur, entre marbres, pierre brute et couloirs souterrains.