Dès son avènement, Charles X exprime sa volonté d’être sacré à Reims, comme l’étaient les rois avant la Révolution. Cette cérémonie grandiose exige une voiture exceptionnelle. Ce carrosse, d’un luxe inouï avec ses nombreux ornements de bronzes dorés, si pesants sur une voiture, est l’un des plus grands chefs-d’œuvre de  la carrosserie française ; le coût total des travaux atteignit la somme exorbitante de 325 000 francs. Il ne servit que trois fois : pour le sacre de Charles X à Reims le 25 mai 1825, pour son entrée à Paris le 6 juin de la même année, puis le 14 juin 1856 pour le baptême du prince impérial, fils de Napoléon III et de l’impératrice Eugénie. Il est l’un des tout derniers carrosses construits en Europe, et le seul conservé en France.

 

 

Berline de cérémonie à huit glaces, dite carrosse du sacre de Charles

 

L’Aigle impérial

 

Carrosse, que vous avez de grandes roues !

 

Le timon à tête de bélier

 

À l’intérieur

 

L’attelage

 


Auteur


Commentaires