Petit lexique des véhicules hippomobiles

 

JG-image003

Carrosse
Techniquement, le terme désigne les premières voitures du XVIIe siècle, munies d’un train à flèche axiale au-dessus de laquelle la caisse est suspendue par quatre soupentes en cuir fixées aux moutons, des pièces de bois fichées verticalement à chacun des angles du train. Aux XVIIIe et XIXe siècles, le terme est conservé pour les grandes voitures d’apparat et de cérémonie, caractérisées par la richesse et la profusion de leur décor.

JG-image001

Berline
Plus sûres, confortables et adaptées aux voyages, les berlines se différencient des carrosses par leur train caractérisé par deux flèches parallèles, dites brancards de train, empêchant la caisse de verser en cas de rupture d’une soupente. La suspension a également progressé : la caisse est suspendue par des soupentes verticales à de grands ressorts métalliques en C. La berline est la voiture la plus en usage jusqu’au début du XIXe siècle.

JG-image005

Coupé
Afin de faciliter les manœuvres dans les rues tortueuses du vieux Paris, on imagine, dès le troisième quart du XVIIe siècle, de raccourcir les voitures de ville, alors monumentales et d’une conduite malaisée. La partie avant de la caisse est alors « coupée » au ras des portières, réduisant leur longueur d’un tiers : la voiture ne comprend plus qu’un fond, contenant un siège pour deux personnes uniquement.

JG-image002

Calèche
Voiture découverte à deux fonds contenant chacun un siège pour deux personnes ; seul le siège arrière est abrité par une capote. La calèche, voiture élégante et luxueuse, est avant tout une voiture d’été, destinée à la promenade ou à la chasse, permettant de jouir de l’air et de la vue de la campagne. Cette voiture a la faveur des dames élégantes car elles y sont bien en vues et peuvent y faire admirer leur toilette.

Chaise de poste
Voiture de voyage, fermée, pour une ou deux personnes. La caisse, portée par deux grandes roues, est suspendue par des soupentes et descend entre les deux brancards. Elle s’ouvre par une seule portière sur le devant. Du XVIIe au début du XIXe siècle, la chaise de poste a été la voiture la plus répandue et la plus rapide, à la ville comme à la campagne.

Soufflet
Petite voiture sur deux roues, munie d’une capote de cuir ou de toile cirée qui se lève et se replie comme un « soufflet ». Léger, sportif et maniable, il est conduit par le propriétaire, tel Louis XIV qui prenait plaisir à mener lui-même le sien.

Landau
Voiture pour quatre passagers, qui peut se découvrir ou se fermer entièrement au moyen de deux capotes abritant chacune un siège.


Auteur


Commentaires